15 avril 2007

Après 5 ans au Canada et 6 mois en Ontario ou le mélange de langues


Au Québec, j'ai vécu dans un français différent de celui auquel j'ai été habituée, d'ailleurs je vis toujours dans ce français là étant donné que je travaille dans un milieu francophone même si je vis dorénavant dans une province anglophone.

Je perds de plus en plus mes tournures françaises d'origine, j'oublie de plus en plus des mots, de plus en plus des expressions et je n'en connais plus que la version québécoise. Au bout de 5 ans cela ne va pas en s'arrangeant. Mon écrit aussi s'est modifié aux dires de certains de mes correspondants.

J'ai pris plein d'expressions typiques d'ici mais par contre le "tu peux-tu" ne passera jamais, faire des fautes de français nannnnnnnnnnnnnnnnn pitié tout comme la pléthore d'anglicismes qui circule, je parle ici d'anglicismes utilisés à la place de mots français qui existent tels que fiter (de l'anglais to fit), et autres joyeusetés de ce genre. Par contre j'ai découvert et j'utilise avec plaisir des mots tels que courriel, traversier, télécopieur, etc. Mon français s'est modifié et j'aime cela, je ne le trouve pas bizarre, il est différent de celui du pays dans lequel j'ai grandi mais j'ai découvert grâce à cela sa richesse et sa diversité.

Je me rends compte que je ne peux plus suivre certaines émissions françaises que je trouve pénibles, remplies de jasette inutiles et pompeuses, mais un discours bien construit et argumenté me manque, refaire le monde autour d'une table me manque cruellement aussi. C'est pour cela que je discute avec plaisir avec mes collègues francophones au travail (francophones hors Québec), car on a des références culturelles, linguistiques communes même nous venons tous de pays divers et variés.

Vivre depuis 6 mois dans une province anglophone n'a rien changé ou bouleversé dans ma pratique de la langue, je parle la même langue au travail que je parlais au Québec sans aucun effort et sans avoir besoin de chercher mes mots, j'en parle une autre à l'extérieur du travail, et pour finir à la maison et dans mon entourage proche je parle encore une autre langue, un français différent plus proche de celui dans lequel j'ai été elevé mais qui a tendance à se modifier aussi, cela fait donc trois langues avec 90 % de français et 10 % d'anglais.

Et chose très drôle, il m'arrive de ne plus retrouver des mots français, je n'ai plus que le mot anglais, l'autre fois j'avais le mot " fire station " en tête et impossible de retrouver le mot caserne de pompiers, j'ai donc sorti le mot anglais au beau milieu de la phrase en français! Qu'est-ce que cela va être si je me retrouve à travailler en français mais dans un environnement anglophone? L'avenir nous le dira ainsi que les offres d'emploi auxquelles j'ai postulé!

 
Template by suckmylolly.com