13 novembre 2008

Soutien à Nicolas et à sa famille

Tout est là sur leur blogue.

30 août 2008

Mooncake

Me voilà partie dans la découverte culinaire des mondes qui m'entoure. Vivant dans une province très multiculturelle, j'ai la chance d'avoir accès à des cuisines, plats, légumes, fruits, spécialités du monde entier et mon aventure débute avec l'Asie.

Ma première découverte fut le pitaya ou dragon fruit. Ce joli fruit rose est le fruit d'un cactus et il se déguste très frais à la petite cuillère. Le goût est assez neutre et j'avoue qu'à part son côté rafraîchissant, son manque de saveur ne m'a pas trop emballée.

Mais revenons à notre sujet principal : le gâteau de lune! Ce gâteau, très populaire en Asie, comme cet article l'illustre, s'échange lors du festival de la lune ou festival de la mi-automne mais je vous laisse aller découvrir tout ça sur le lien.



Les farces de ces gâteaux sont variées, j'ai testé celui farci au jaune d'oeuf salé et au lotus. L'aspect extérieur du photo est très engageante mais j'avoue que l'aspect intérieur (pardon pour la qualité de la photo) m'attira beaucoup moins tout comme l'odeur du gâteau que j'eus le malheur de humer avant de goûter.



Le goût du départ est assez neutre tout en étant salé et le goût particulier vient quelques instants après. Je ne saurais comment décrire ce goût, si ce n'est dire que je me suis arrêtée à la bouchée que j'avais prise!

Et non, je n'ai pas jeté le reste du gâteau, mon mari l'a terminé avec plaisir!

21 août 2008

Le réseau le plus fiable au pays!

Les Canadiens sauront de quelle compagnie je parle, pour les autres je dirais simplement qu'il s'agit d'un fournisseur Internet avec lequel nous n'avons pas le choix de faire affaires car il a le monopole dans notre coin...

Depuis avril 2007, date de notre emménagement, nous avons régulièrement des soucis avec le câble (tous les trois mois environ) et nous venons tout juste d'apprendre pourquoi. Le dernier technicien en date à venir nous voir, nous a expliqué que l'installation était plus que vétuste : autant celle qui nous relie à la boîte distributrice, autant le câble enterré du réseau. Ceci explique beaucoup de choses!

D'ici 30 jours (on s'en approche dangereusement), la compagnie " devrait " passer remplacer tout ça. En attendant nous avons un fil aérien qui part de la maison, grimpe le long de la gouttière, poursuit sa route au-dessus du jardin devant la maison, et plonge vers la boîte se trouvant dans la rue. Ladite boîte étant elle-même reliée à une autre boîte sur la rue! Notre installation temporaire peut tomber à la première tempête pour citer le technicien. Pourvu que ce soit réparé avant l'hiver!

Un image vaut mille mots comme dit le proverbe



17 août 2008

Question de langues

Récemment, j'ai eu à réfléchir sur les langues que je parlais et l'influence qu'elles pouvaient avoir sur mon comportement, ma façon d'être. Maniant trois langues avec plus ou moins de facilité, je peux dire que j'ai trois personnalités et cela sans souffrir d'une quelconque maladie mentale, promis, juré!!!

La première est le français international, pour reprendre une expression d'ici. C'est donc ma langue maternelle qui fait que je sois moi. Je lis, parle, rêve, pense, ressens, philosophie, etc. dans cette langue. Mais elle est mâtinée avec la seconde, qui influe de plus en plus sur ma façon de penser et d'être ce qui est tout à fait normal car une langue c'est un tout : une culture, des codes sociaux, une façon de penser, une Histoire, etc.

La seconde est le français québécois que j'utilise avec certaines personnes dans certaines circonstances, cela sous-entend l'emploi de certains mots à la place d'autres ainsi que certaines tournures de phrase, de choses non dites ou dites autrement. Depuis 5 semaines je suis à fond dans le français international 99% de mon temps, lundi je vais devoir me remettre au québécois, ça va brasser!

Quant à la troisième c'est l'anglais. Alors celle là ne me sert, pour le moment, qu'à communiquer lors des actes de la vie quotidienne : transport, épicerie, voisins, services publics, bref c'est une langue utilitaire et c'est un grand défi dans ma vie. Mon comportement vis-à-vis de cette langue est paradoxale car je vis à 100% dans une province anglophone mais je travaille et je vis en français donc je suis peu amenée à la pratiquer et à l'améliorer.

Je sais que je DOIS l'améliorer car je vis en Ontario et ma vie en serait donc grandement facilitée dans bien des domaines. Cela me permettrait surtout d'améliorer et d'agrandir ma vie sociale qui est très limitée et cette situation me frustre. Tout comme le fait que je ne me sens pas libre de pouvoir m'exprimer comme je le voudrais et c'est difficile pour une bavarde comme moi!

Quelques ressources en rapport avec ce que je vis. La langue est un sujet très souvent abordé au Canada, pays avec deux langues officielles.

Minorités francophones : assimilation et vitalité
des communautés


La parlure des Canadies français

Influence de la géographie sur la langue anglaise

La catégorie langage de l'Encyclopédie canadienne

23 juillet 2008

Détour par Unionville

À l'occasion du festival de danse celtique traditionnel, nous avons poussé jusqu'à la charmante petite d'Unionville à environ une trentaine de kilomètres au nord de chez nous.

Voici quelques clichés de la rue principale très fleurie et très animée en ce 14 juillet.










Chutes & Co

Les visites dans la région se poursuivent et s'enchaînent pour nos invités. Cette fois-ci nous nous rendons jusqu'aux célèbres Chutes du Niagara qui font rêver tant d'Européens et c'était une première fois pour moi n'étant allée pour le moment qu'à la jolie ville de Niagara-on-the-Lake.

Voici un résumé en photos (oui je sais je deviens fainéante) de notre trajet juste avant d'arriver aux chutes, c'est pour changer des traditionnelles photos de ces trombes d'eau si célèbres. Je n'ai pris que les principales "attractions" de la rue qui ont attiré mon oeil, ce n'est qu'une infime partie du choix offert aux touristes...

Un côté de la rue :







Ça y est, on aperçoit les chutes en bas de la rue, sur la droite :




Pour compléter ma découverte, j'ai cherché sur flickr.com des vues des chutes et je vous fais partager mes découvertes. Ici vous pourrez voir une superbe photo des chutes prises d'un avion. À gauche c'est le côté canadien, à droite le côté américain. Avant d'arriver à la route qui longe les chutes, nous avons pris la petite rue sur la gauche, dans laquelle se trouve les attractions que je vous montre en photos.

On continue le survol des chutes pour vous donner une idée de la rivière Niagara et de ses fameuses chutes (les États-Unis sont à gauche sur la photo).

Allez, une petite dernière de la rivière! Cet hiver, nous y retournerons avant de pouvoir les admirer à une autre saison.

11 juillet 2008

Vacances!!!!!!

Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii je suis enfin en vacances! J'ai 5 semaines de vacances (comprendre chômage et non congés payés) et je vais enfin pouvoir me reposer.

De la visite s'en vient ce soir, ma famille reste 15 jours, de grandes balades en perspective, donc des photos et au bout de la chaîne des récits à mettre ici.

Bel été à vous et bonnes vacances aux chanceux qui le sont!


06 juillet 2008

La symphonie du Nouveau Monde

Découverte hier soir, d'un projet culturel assez fou : l'adaptation de la célèbre oeuvre de Dvorak de 1893 La Symphonie du Nouveau Monde.

Cette aventure est diffusée sur la chaîne ARTV et hier soir c'était au tour d'artistes originaires du Japon, mais vivant au Canada, de montrer leurs talents. L'émission offre aussi de suivre les musiciens, qui participent à cette adaptation musicale, dans un voyage dans leur pays d'origine.

Le taiko était à l'honneur. J'ai découvert cet instrument et cet art, en août 2005 lors d'une performance à l'occasion du festival Japon qui se tenait à Montréal. C'est difficile de décrire les sentiments et émotions ressentis à l'écoute de cette musique puissante et intense, c'est tout simplement primaire, cela remue le corps et l'âme!

Je suis partie à la recherche d'informations supplémentaires sur le net suite au visionnement de l'émission. Le couple dont nous suivions le périple, partait perfectionner son art sur l'île de Sado pour partager durant quelques jours la vie des apprentis du groupe KODO. Le groupe est en tournée mondiale, les dates de concert sont par ici , allez y jeter un coup d'oeil pour voir s'ils passent près de chez vous!





(l'image est tirée du site officiel de KODO dont vous avez le lien ci-dessus)

01 juillet 2008

Caledon Village

En ce 1er juillet, notre fête nationale, nous sommes allés nous balader de côté de Caledon Village où se tenait une exposition de vieilles voitures et d'autres animations telles que théâtre de marionnettes pour enfants, vente de fraises (le festival de la fraise bat son plein en ce moment dans notre région), une vente d'art et d'artisanat, divers stands de vente. L'exposition de voitures était impressionnante entre 60 et 80 véhicules allant des années 30 aux années 80.

Je partage avec vous quelques clichés de mes voitures préférées, j'ai un gros faible pour les années 30 comme vous verrez et pour les années 60. Je n'y connais rien alors pardonnez moi l'absence de détails sur les véhicules, c'est juste pour le plaisir des yeux!



J'ai été particulièrement attirée par ce modèle tout en rondeurs :





Celle-ci offre son moteur à la vue :



Pour conclure une vespa transformée!!

29 juin 2008

Folie

Oui j'ai fait une folie moi qui n'en fait jamais!!! J'ai cassé ma tirelire pour m'offrir un ordi portable!

À la base je voulais un Inspiron de DELL mais finalement je me retrouve avec un HP Pavilion Entertainment PC. Il est beau, noir avec des dessins et lignes, muni d'un graveur CD-DVD, d'une webcam, plein d'autres bébelles et de Windows Vista. Ah Vista... Il m'aura fait râler durant ce week-end (j'ai eu l'ordi samedi).

Pour commencer je n'ai pas réussi à installer Firefox 3 dessus mais le Firefox 2.4 quelque chose fonctionne très bien dessus, alléluia, je devenais folle avec le dernier IE. Divers trucs ne fonctionnent pas sur le portable tels des jeux mais je trouverais la raison, la machine ne me vaincra pas!! lol

Pour continuer avec la frustration informatique de cette fin de semaine, j'ai tenté de graver un CD d'Ubuntu mais il n'y avait pas assez de place sur le CD, il a planté à 99% après 4 heures de téléchargement, c'est trop injuste mais là aussi j'aurais mon CD d'Ubuntu d'une manière ou d'une autre!!

Allez une petite conclusion positive : j'ai le grand bonheur de pouvoir aller sur Internet de n'importe quel endroit de la maison et quand j'aurais le wifi mon bonheur sera complet! Et oui que voulez-vous, un premier portable cela me met dans tous mes états et autre point positif, je pourrais publier plus souvent des billets. ;)

22 juin 2008

O Canada! Épilogue

Ça y est j'ai sauté le pas, ou plutôt j'ai prêté serment de fidélité " à Sa Majesté la Reine Elizabeth Deux, Reine du Canada, à ses héritiers et successeurs. " Et le tout fut en anglais comme je le craignais...

Je n'ai eu aucune réponse à la télécopie que je mentionne dans le billet précédent et je n'ai quasiment eu sur place aucun service en français. Je n'ai toujours pas d'ailleurs rédiger la lettre de plaintes que je compte bien envoyer à divers organismes et services. Cela ne servira sans doute pas grand chose mais si je ne me plains pas, la situation va perdurer et tout le monde continuera de trouver cela normal.

Mais revenons à ce fameux vendredi 13. Comme pour l'examen, l'attente fut très longue car l'identité de chacun fut vérifiée. L'agent d'accueil se trouvait être la personne bilingue qui m'a aidé lors de l'examen et je n'ai donc pas manqué de lui demander si la cérémonie serait bilingue. Ce qu'il m'a bien sûr confirmé. En guise de bilinguisme nous avons eu droit à deux phrases en français prononcés par le clerc (je ne suis pas certaine du titre de cette personne) qui assistait le juge. Le juge a son tour a prononcé deux phrases en français et ce fut tout...

Les explications une fois données et les discours d'accueil prononcés, les participants à la cérémonie furent invités à se lever pour prononcer le serment de citoyenneté dans les deux langues. Cela consiste à répéter les bouts de phrases prononcés par le juge. L'anglais fut très facile pour tout le monde, le français ne le fut que pour moi. Ce qui ne manqua pas de faire tourner quelques têtes autour de moi... Une fois le serment prononcé, chacun est appelé par son nom pour aller recevoir des mains du juge les documents : une lettre (en anglais) du Premier Ministre du Canada, un certificat souvenir (bilingue), et surtout la certificat de citoyenneté canadienne, preuve de ma nouvelle citoyenneté. Je n'ai bien sûr pas manqué de remercier la juge en français alors qu'elle me parlait en anglais.

Une fois que tout le monde ait reçu ses documents, ait signé les formulaires et ait retrouvé sa place, ce fut le moment de chanter l'hymne national. L'hymne ne fut chanté qu'en anglais mais j'ai bien sûr choisi de le chanter en français, ce qui fit encore tourner quelques têtes.

Ce vendredi 13 juin où je suis devenue Canadienne, soixante treize autres personnes le devinrent en même temps que moi et je reste toujours fascinée par la diversité des pays d'origines des nouveaux Canadiens : Inde, Malaisie, Écosse, Pakistan, Russie, Émirats Arabes Unis, etc.

Lors des cérémonies de citoyenneté, en plus de nous faire souhaiter la bienvenue dans la famille canadienne, nous sont remerciés d'avoir fait le choix de devenir Canadien et ces remerciements sont touchants car ils sont prononcés avec humilité et reconnaissance. C'est difficile d'exprimer ce sentiment et lorsque je pense à la chance que j'ai d'être née dans un pays riche et prospère, je ne peux que tenter d'imaginer ce que cela représente pour tant d'autres immigrants qui ont fui leur pays et qui ont choisi de venir s'installer au Canada pour enfin y trouver la paix et la sécurité.

Je conclus ce billet avec un extrait de la lettre du Premier Ministre du Canada, monsieur Stephen Harper :

" You are following in the footsteps of millions of people just like yourself. Throughout our history, immigrants from every corner of the world have chosen Canada to start a new life. They come for many reasons, including opportunity, sanctuary, equality, freedom, love, prosperity or adventure.[...]

Congratulations and thank-you again for choosing Canada. You have embarked on a new life for you and your family. Now you are a part of our Canadian family. Welcome. "

05 juin 2008

O Canada! Deuxième prise.

Bon finalement ce sont des rapides!!! Ils m'avaient parlé de trois mois avant de recevoir une lettre, et la fameuse lettre, je l'ai reçue aujourd'hui! La cérémonie pour prêter le serment de citoyenneté se tiendra le 13 juin à 8h30, dans une petite semaine!

Et évidemment, je suis en train de voir comment faire pour prêter serment en français car à part la lettre, les autres documents sont en anglais, dont la copie du serment... (l'autre document est une autorisation de se faire filmer, photographier, etc. le cas échéant).

Comme il hors de question que je prête serment en anglais, je saute sur mon téléphone pour joindre Citoyenneté et Immigration Canada (le ministère fédéral). Le résultat de ma ténacité téléphonique (20 minutes de patience au téléphone à attendre le gentil fonctionnaire qui se démène pour moi) : je vais devoir envoyer demain une télécopie au bureau de Mississauga où je vais prêter serment.

Je dois leur préciser que je veux une cérémonie en français. Normalement ils doivent être capable de me fournir ce service les juges étant (théoriquement) bilingues. Je vais devoir aussi leur re-préciser cela lors de mon arrivée. S'ils ne sont pas capables de le faire, je préciserais que je n'ai aucun problème à repousser la date, jusqu'à la tenue d'une cérémonie en français, possibilité qu'ils doivent théoriquement m'offrir s'ils sont incapables de me servir en français vendredi prochain.

Heureusement que je ne suis pas superstitieuse et que je n'ai rien contre les vendredi 13!

31 mai 2008

O Canada!

"O Canada! Terre de nos aïeux, ton front est ceint de fleurons glorieux!" Oups il est trop tôt pour entamer l'hymne national canadien car je n'en suis qu'à l'étape de la candidature.

Lundi midi me voilà donc en route pour cette nouvelle étape de ma vie canadienne. J'avais rendez-vous à 13h et je suis arrivée pile à l'heure devant le bureau d'Immigration Canada où une trentaine de personnes attendait.

Armée de mes passeports, de mes pièces d'identité et de ma convocation, j'attends patiemment mon tour. Une fois listée comme présente, je prends place dans la salle d'attente dans laquelle chaque candidat patiente avant d'être reçu par un employé pour la vérification de ses documents d'identité. Curieuse de voir le service que je vais avoir (j'ai rempli ma demande en français sur laquelle j'ai précisé que je voulais être servie en français), je m'attends une fois de plus à traumatiser le fonctionnaire qui va me recevoir car depuis que je vis en Ontario je n'ai jamais été servie en français par le fédéral (alors que le français est l'une des deux langues officielles du Canada).

Mon tour vient enfin et une charmante dame entre deux âges m'invite à la suivre dans son bureau, me salue et me demande de m'asseoir, le tout bien évidemment en anglais. Je décide de jouer ma pénible et de ne lui répondre que par un simple bonjour en français évidemment. Je ne suis pas fine je sais, mais je suis tannée de ne croiser que des fonctionnaires unilingues et une fois de plus c'est le cas. Mon interlocutrice change littéralement de couleur, a quelques secondes de panique et se reprend pour me demander si je veux quelqu'un qui parle français, question à laquelle je réponds : Yes, please avec mon plus beau sourire.

Elle me reconduit dans la salle en me précisant que le French Officer is busy mais qu'elle me recevra sous peu. La voici se rendant mon dossier à la main dans le bureau de la chanceuse francophone, elle en ressort heureuse débarrassée de mon cas. Mais la susdite francophone sort manu militari de son bureau 30 secondes après son départ et lui court presque après. J'ai juste capté de leur discussion "She might", oui je might parler anglais mais je ne veux pas. Bon qu'à cela ne tienne je patiente.

Ma charmante dame revient quelques minutes après accompagnée d'un monsieur qu'elle a dû aller chercher au fin fond de bâtiment essoufflée comme elle en à l'air. Elle me propose l'aide de ce monsieur francophone durant l'entretien, aide que j'accepte avec plaisir bien entendu. Mon nouvel ami me demande surpris en français "mais vous ne parlez que le français?", question à laquelle je réponds en anglais par courtoisie par notre amie anglophone, non je parle aussi l'anglais mais je veux être sûre de comprendre et surtout d'être comprise pour cette étape importante de ma vie. Et je ne manque pas de préciser que je vis à 95% en français, ils sont évidemment très surpris d'apprendre cela.

Voilà que l'entretien commence et que les questions en anglais se succèdent, questions auxquelles je réponds en anglais avec l'aide de mon ami lorsque les mots me manquent. Nous voilà à l'étape du nom de fille et du nom de femme mariée (c'est toute une histoire cela aussi), et cette difficile étape franchie, je me fais expliquer en français le déroulement de l'examen qui sera écrit et pour lequel j'aurais les questions en français. Le tout dure une dizaine de minutes et après cela je suis conduite dans la salle d'examens dans laquelle je rentre évidemment la dernière.

Là j'écoute sagement les explications données en anglais aux autres candidats, explications durant lesquelles je remplis, en français, le formulaire de l'examen unilingue anglais. Comme à l'école il faut attendre le top départ de l'examinateur pour ouvrir les livrets et débuter le questionnaire à choix multiples. L'examen dure 30 minutes mais finalement il est tout à fait faisable en 5 minutes... Je quitte donc de la salle d'examens munie de tout mon attirail et vais redistribuer toutes ces choses aux fonctionnaires qui attendent les candidats. Je ressors finalement de là à 14h45.

Deux heures et demi d'attente, 10 minutes d'entretien, 5 minutes d'examen et 3 mois encore environ de patience avant de recevoir à la maison une lettre me conviant à une cérémonie durant laquelle je vais jurer allégeance à Sa Majesté Élisabeth II, chef d'état du Canada. Car oui je sais que j'ai réussi l'examen extrêmement facile et que j'aurais même 100 %!!!

12 mai 2008

Au fil des jours


Nous ne sommes pas encore à la moitié du mois de mai et ces quelques jours passés ont été riches en évènements, que va donc nous réserver la portion de mois restante!

Après la visite de France repartie hier, se profile à l'horizon mon examen de citoyenneté canadienne qui se tiendra le 26 mai prochain. Je vais devoir réviser dur pour certaines questions et je vous raconterais bien sûr comment cette nouvelle étape de ma vie canadienne se sera déroulée. Avant cela une balade à la Baie Georgienne se profile à l'horizon durant le long week-end de la Fête de la Reine qui s'en vient (le 19 mai). En attendant de vous montrer mes photos, l'envie me démangeant depuis un moment de photographier à nouveau des paysages, voici une carte du sud de la Baie issue du site de Tourisme Ontario.

Ce joli mois de mai nous a aussi offert les cavalcades des chevaliers des Medieval Times qui reproduisent sous vos yeux le déroulement d'un tournoi mêlant une joute et d'autres défis physique ou d'adresse. J'avoue avoir été agréablement surprise du souci historique apporté à la reconstitution.

Et si j'arrive à comprendre les modalités d'entrée sur le sol américain, une fin de semaine à New-York, pour fêter nos retours d'impôts, ne me déplairait pas!

Allez plus que 19 jours au mois de mai!

26 avril 2008

Madeleines

Comme une image vaut mille mots, voici un cliché de mon premier essai qui fut une réussite totale :



Pardon à mes amis expats pour cette éventuelle torture morale, si vous voulez la recette je vous la donne, si vous voulez un moule, là il faut vous trouver une bonne âme pour vous en envoyer un d'outre Atlantique.

Et dire que cela fait des siècles que je n'en avais pas mangé!

25 avril 2008

Émissions déco

Ou comment améliorer son anglais tout en s'instruisant. Car oui il me faut quelque chose qui m'intéresse sinon la langue de Shakespeare et moi, nous nous fréquentons rarement.

Je sais, je vis dans une province anglophone mais je vis 90 % du temps en français alors il faut bien trouver un moyen détourné et la télévision est mon principal outil car elle est dotée d'une fonction géniale : le sous-titre que j'utilise d'ailleurs de moins en moins. Non, non cela ne sous-titre pas en français, mais par défaut tous les téléviseurs sont équipés de la fonction caption vision que je ne sais pas traduire correctement en français, mais vous aurez compris le principe et cet outil est là pour les personnes mal voyantes. Encore un bel exemple d'accessibilité de ce continent.

Enfin bref, je me promène donc surtout sur les chaînes anglophones canadiennes car les chaînes américaines je n'accroche pas trop. J'ai donc découvert des tas d'émissions, qui sont ensuite reprises au Québec, donc en français, mais bien souvent je préfère la version originale.

L'une de mes préférées est diffusée sur le canal W : Take this house and sell it ou comment vendre enfin sa maison une fois organisée et décorée par un décorateur professionnel.



Vous pourrez visionner des vidéos ici en sélectionnant l'émission dans la liste de la video library.

On retrouve la version francophone de cette émission sur Canal Vie avec Bye-Bye Maison! que vous pouvez visionner ici.

Je n'oublie pas bien sûr la toute première émission de réno-déco que je voyais au Québec : Décore ta vie, où là c'est un proche qui fait la surprise et qui envoie la candidature du membre de sa famille pour lui offrir la rénovation d'une seule pièce, alors que dans les autres émissions c'est toute la maison ou presque.

Une autre émission canadienne que je regarde est Divine Design qui cette fois-ci n'a pas de pendant francophone, son émission est reprise au Québec en version francophone commentée (beaucoup d'émissions ne sont pas redoublées mais ont seulement une version commentée en français).

Pour finir, une émission francophone que j'aime beaucoup Manon tu m'inspires, où l'accent est plutôt mis sur la technique et les trucs déco de la décoratrice plutôt que sur l'évolution de la transformation. Pour voir une vidéo c'est par ici.

Bien évidemment ce ne sont pas les seules émissions de décoration, rénovation mais ce sont les principales que je regarde. Et vous en regardez vous?

24 avril 2008

Endurer et se taire

Oui endurer et se taire, serait-ce l'étape ultime de l'intégration? Le dernier échelon avant d'atteindre l'état de béatitude du Canadien? Je râle oui, mes origines ne seront jamais démenties, je râle contre une situation débile qui m'exaspère.

Un petit résumé de cette saga : sur mon lieu de travail il n'y pas d'air climatisé (on va dire que je travaille dans un bureau d'une structure publique provinciale) et ce bureau se trouve dans un bâtiment flambant neuf ouvert en mars 2007. Cela a pris trois semaines pour faire éteindre le chauffage car nous sommes dans un bâtiment ultra-moderne et le chauffage est géré par le siège social qui se trouve à 50km. Mais il semblerait que ce soit très difficile de peser sur le piton comme on dit par ici.

Pourquoi je vous parle d'air climatisé vous allez me dire alors que je vis au Canada, que c'est le printemps et que nous sommes juste en avril? Et bien figurez-vous qu'il fait un temps superbe depuis deux semaines, nous sommes passés presque directement de l'hiver à l'été avec des températures de 25 à 30 degrés celsius certains jours en plein soleil. Ce qui fait que dans certaines parties du bâtiment où je travaille, il fait 29/30 degrés dès 8h du matin (les bâtiments ici sont conçus pour garder la chaleur) et dans le bureau de l'administration cela tourne seulement autour de 26 degrés car nous avons la chance, oui la chance dans ce contexte, de ne pas être proche des fenêtres.

Nous avons donc finalement réussi à faire éteindre le chauffage la semaine dernière, et maintenant la direction se démène pour faire mettre l'air climatisé car cela non plus nous n'avons aucun contrôle dessus, c'est le siège social qui gère tout! Là pas de bouton sur lequel appuyer ou de système à enclencher mais il faut envoyer une compagnie externe pour mettre en marche le système. Ils ont fait une tentative avortée hier et ils vont revenir en début de semaine prochaine.

En attendant personne ne se plaint, tout le monde râle par derrière et personne par devant et le pire dans tout ça c'est qu'il n'y a pas que des adultes dans ce bâtiment. Suis-je donc une extra-terrestre? Je ne suis pourtant pas la seule néo-Canadienne du personnel mais il semble que je sois la seule qui ose dire tout haut ce qu'elle pense.

Enfin en attendant que la situation se débloque, j'ai pris deux jours de congé maladie car j'ai des problèmes pour respirer dans cette atmosphère surchauffée sans air et je suis donc au frais chez moi où il ne fait que 22 degrés!

20 avril 2008

Un beau week-end ensoleillé!

Week-end bricolage, jardinage et formatage!!

Samedi : après la guerre au rootkit (voir billet précédent) et formatage de l'ordinateur, ce jour mémorable fut suivi d'une descente chez Ikea pour organiser la cuisine et acheter des chaises pour aller avec la belle table en bois du salon. Un beau barbecue de brochettes a terminé en beauté cette belle journée. Et oui que voulez-vous c'est l'été ici avec des températures qui battent les records tandis qu'à l'ouest du pays ils ont une tempête de neige printanière...

Aujourd'hui : montage des chaises susnommées, et un peu de jardinage en ce qui me concerne. J'ai continué à enlever les divers débris de l'hiver du jardin, et surtout j'ai effectué mes premières plantations avec les graines de volubilis que mon amie m'avait envoyées du Japon. Ce sera la premier test en ce qui concerne mes 'amis' les écureuils , je vais rentrer mon pot dans la maison ce soir, mieux vaut prévenir que guérir!!! Au menu ce soir : hamburgers faits maison sur le barbecue, miam!

Plus de marque-pages...

Mon ordinateur ayant été infecté par un rootkit a perdu TOUTES les informations qu'il contenait car j'ai dû tout formaté avant de réinstaller Windows... (oui je sais j'aurais pu en profiter pour installer autre chose).

Alors je n'ai plus aucune adresse des blogues que je consultais, si vous me lisez n'hésitez pas à me redonner votre adresse dans les commentaires. Je vous retrouverais mais cela me prendra du temps.

À bientôt donc j'espère sur vos blogues!

30 mars 2008

Balade au parc Chinguacousy

Le parc Chinguacousy comporte de nombreuses installations : un mini zoo, un mini-golf, des pistes cyclables, des terrains de football, des pistes de ski, des terrains de volley-ball et bien d'autres choses encore que nous allons découvrir cet été.

Nous nous sommes contentés de profiter du magnifique soleil et surtout de l'absence de vent, il faisait 4ºC, ce qui est chaud après nos mois d'hiver!












Nous avons découvert complètement par hasard le jardin tropical qui y est niché dans un des coins du parc. Cela fait un bien fou de se retrouver au milieu de tant de vert et de fleurs après 5 mois de blanc.









Un dernier cliché pour finir : le printemps est au Canada!!!

29 mars 2008

Cinéfranco

Voilà une occasion supplémentaire de découvrir et apprécier le côté francophone de la GTA (la grande région de Toronto) avec le 11e festival international de films francophones qui a débuté hier et qui durera jusqu'au 6 avril.

Pour voir la programmation un petit clic par ici.


16 mars 2008

Pour toi

Ces quelques mots sont pour toi, petite puce d'Asie, qui te bat depuis plusieurs jours contre la maladie et pour ta famille confrontée à tant de revirements de situation sur ta santé.

Je t'envoie tout mon soutien, toute ma force et tout mon amour pour continuer à te battre contre le paludisme et la forme de dengue qui ne veulent pas te lâcher et qui font craindre le pire.


09 mars 2008

Ah le mois de mars!

Et oui encore le mois de mars et sa belle tempête de neige de 36 heures (je ne me plains pas car à Ottawa ou à Montréal c'est bien PIRE).



07 mars 2008

Vacances!

Ouuiiiiiiiii je suis en vacances depuis hier soir!!!!! Je le suis jusqu'au 17 mars, jour où je retourne au boulot.

Bon ce sont des vacances sans salaire mais pas grave je vais me reposer et cela c'est le principal. Ce sera mes premières vraies vacances à ne RIEN faire depuis 2 ans.

Ah si je vais peut être passer des entrevues car je cherche un nouveau job, le mien chu pu capable comme on dit, enfin bref ne parlons pas des choses qui fâchent. Durant cette semaine je vais tâcher d'oublier le boulot, la neige qui vient de remettre ça encore, bref me concentrer sur mes loisirs et mes siestes!

Mon top 5 des petites choses positives du jour :

- avoir rejoué à Destroy All Humans (un jeu sur Xbox), j'arriverais à avancer!!
- une démarche administrative pour l'adoption a été lancée
- le déneigement devant la maison est finalisé (faudra s'y remettre demain)
- encore un commentaire positif reçu sur un peut-être futur roman
- un article sur ce blogue (bah quoi c'est pas positif ça?)

Bon si j'arrêtais de conter des niaiseries et allais faire mon biscuit au chocolat?

(Saint-Germain si tu passes par là, me redonnerais-tu l'adresse de ton blogue? je crois qu'il y a quelque chose pour moi là-bas!!! lol)

05 mars 2008

Mars ou le mois du printemps

Que voilà un titre bien utopique!

Car depuis 6 ans, je trépigne, je piaffe, je suis impatiente que le printemps arrive. Vous allez me dire que c'est bientôt, vu que le calendrier nous le prévoit le 20 de ce mois mais si vous viviez au Canada, vous sauriez que ce ne sera le printemps que ce sur le papier... Ce n'est pas la neige et la pluie verglaçante qui nous tombe dessus depuis hier soir qui vont venir me contredire.

J'ai encore plus hâte cette année que la neige fonde car j'ai plein de projets pour le jardin (derrière et devant la maison) car tout est à faire!

En parlant de jardin et d'hiver, un petit hommage à un grand homme disparu récemment




Enfin, vous qui vivez dans des contrées tempérées, profitez bien des crocus et autres feuilles qui ont déjà jailli dans vos jardins. Et si vous avez des photos, n'hésitez pas à m'en faire profiter!!

16 février 2008

Qu'est-ce qu'être Canadienne?

Je l'avoue, j'ai piqué cette idée d'article à ma voisine de l'ouest Marje.

Je devrais d'ici peu avoir des nouvelles de ma demande de citoyenneté canadienne après un an d'attente, punaise c'est long! En plus cela a été bien plus compliquer de faire une demande de carte de résident permanente qu'une demande de citoyenneté, faudra qu'on m'explique là!

Alors devenir officiellement Canadienne va me permettre de voter et de postuler à un emploi dans la police ou dans la Gendarmerie Royale si jamais le cœur m'en dit. À part ça rien de plus, car en tant que résident permanent nous disposons des mêmes droits et devoirs qu'un citoyen canadien.

Sinon être Canadienne c'est déjà en gros ce qu'est ma vie :

- avoir chaud à -10 degrés, bah oui parce que passer de -30 avec le facteur éolien à -10 sans vent, ça change drôlement la perspective;

- le hockey : hummm non malheureusement que je crois que ça, je ne m'y ferais jamais...

- mesurer les distances en heures et non pas en kilomètres, c'est quoi 3 heures de route? La porte à côté!

- apprécier par conséquence les grands espaces et surtout le vivre, cela m'a pris du temps pour m'y faire et pour appréhender la dimension spatiale de mon environnement (ça fait bizarre dit comme ça je sais, mais ceux qui connaissent/ont connu ça me comprendront);

- ne pas ou peu s'en faire pour son apparence vestimentaire, et ça c'est très libérateur;

- avoir l'opportunité de faire ses preuves dans son travail, pouvoir en changer très facilement et travailler dans un environnement où le respect de chacun est de mise sans contrainte de hiérarchie;

- regarder la chaîne météo tous les matins pour savoir comment s'habiller ou à quoi s'attendre!!! (y a encore un avis de tempête pour demain dans ma région);

- savoir manier avec dextérité la pelle à neige;

- attendre avec impatience le printemps et passer un maximum de temps dehors après le lonnnnngggggggggggggggggg hiver qu'on vient d'endurer;

En gros se préoccuper du temps, profiter des opportunités qui se présentent, apprécier l'espace et ne pas s'en faire pour le reste!

10 février 2008

We will rock you!

Samedi soir 8 février, 20 heures, centre-ville de Toronto pour un spectacle qui déménage!

La comédie musicale qui a fait un tabac à Londres, se joue dans la ville reine depuis quelques mois déjà et mon mari, fan complet et total du groupe Queen, nous a pris deux billets.

Cette soirée fut la soirée des premières pour moi : première visite au superbe Canon Theatre bâti en 1920 et première comédie musicale! Je ne fus pas déçue!

Le théâtre est un petit bijou avec ses plafonds et ses décos si typiques de ces années là et le spectacle fut à la hauteur de mes attentes! N'étant pas spécialement fan du groupe Queen, je ne savais pas trop à quoi m'attendre mais finalement j'ai beaucoup aimé : les costumes, les décos, l'orchestre en direct et l'ambiance dans la salle ont dépassé mes espérances. L'artiste qui interprète l'un des rôles titres (Galiléo) est originaire du Québec et il glisse donc quelques mots en français voire même une déclaration d'amour à Scaramouche dans la langue de Molière, moment très agréable!

Si vous vous trouvez dans une des villes du monde où le spectacle se joue je vous le recommande chaleureusement, vous en prendrez plein les yeux et plein les oreilles!

01 février 2008

Image du jour

Et vous c'est comment aujourd'hui dans votre rue?


27 janvier 2008

Ah les secrets des présidents américains!

Nous sommes allés voir il y a de cela trois semaines maintenant le National Treasure 2: The Book of Secrets.



Je n'ai pas compris le film à 100 % mon anglais n'étant pas encore parfait, je suis un peu perdue quand un acteur parle trop vite et/ou mange ses mots. Mais je suis fière de moi car j'ai compris l'essentiel et je comprends de mieux en mieux!

Certains diront qu'il n'y a pas grand chose à comprendre à ce film et je leur répondrais qu'un film n'a pas forcément besoin d'être profond pour être intéressant. Oui c'est un film léger, un film d'action, un bon film de divertissement avec de superbes images et il fait voyager le spectateur à Londres et à Paris et permet d'admirer la Tour Eiffel. L'avantage de voir un film en version originale et de pouvoir profiter des rares répliques en français qu'on trouve de plus en plus souvent (Spiderman 3 par exemple) et d'apprécier le policier français en vélo en train de discuter en anglais, s'il vous plaît, avec Nicolas Cage!

Après avoir vu ce film j'ai fait des recherches sur le Net et j'ai appris plusieurs choses sur l'histoire des États-Unis ainsi que sur sa géographie car j'avoue que j'ignorais l'emplacement du Mont Rushmore!

Comme quoi un film n'a pas besoin d'être un grand film pour améliorer la culture du spectateur.

12 janvier 2008

Souvenirs, souvenirs...

Un petit lien pour les curieux et curieuses qui aimeraient voir quelques-unes de mes photos de France.

Un petit goût d'Europe

Comme j'ai du mal à me réhabituer à la nourriture sans saveurs, sans goûts après seulement deux petites semaines en Europe!!

Tout le monde riait de moi là-bas lorsque je m'extasiais sur le jambon qui goûtait le jambon, la poire qui goûtait la poire, le pain, les chouquettes (AHHHHHHHHHHH), bref la nourriture goûtait ce que cela devait goûter, et sentait ce que cela devait sentir! En plus nous sommes en hiver alors les fruits et les légumes ne sont pas folichons mais je compte bien me rattraper avec mon potager au printemps.

En tout cas je lutte comme je peux, en une semaine j'ai déjà fait une galette des rois et hier soir nous avons faits des moules frites. Les moules en provenance de l'Île-du-Prince-Édouard (une province canadienne) étaient délicieuses avec un simple bouillon au vin blanc, une échalote et un oignon!

Miam j'ai faim!

09 janvier 2008

Canada 1 - France 0

Et oui me voilà de retour en terre canadienne! Le voyage et le séjour se sont bien passés et voici le temps de quelques réflexions à la suite de ce séjour en terre natale.

Je n'étais pas allée en vacances en France depuis notre émigration au Québec en juin 2002 et le plus grand choc que j'ai eu, passé celui des ronds-points et de la petitesse du pays, fut celui de la mentalité/du comportement. Que je suis bien au Canada!! Je ne pense pas que je pourrais un jour revivre en France ou alors ce serait très difficile. Les gens sont tristes, font la gueule, leur langage corporel n'a rien d'engageant, évidemment ils se plaignent tout le temps (mais ça ce n'est pas nouveau) et ils ignorent le bonheur et la chance de vivre dans un si beau pays. Oui je sais que la situation n'est pas rose mais un petit séjour ici ferait du bien à pas mal de mes compatriotes!

Les paysages sont toujours aussi somptueux, la diversité architecturale, culinaire et ethnique est toujours un délice. La France aux multiples couleurs, multiples accents, multiples voix et visages est toujours aussi belle!

 
Template by suckmylolly.com