29 juin 2008

Folie

Oui j'ai fait une folie moi qui n'en fait jamais!!! J'ai cassé ma tirelire pour m'offrir un ordi portable!

À la base je voulais un Inspiron de DELL mais finalement je me retrouve avec un HP Pavilion Entertainment PC. Il est beau, noir avec des dessins et lignes, muni d'un graveur CD-DVD, d'une webcam, plein d'autres bébelles et de Windows Vista. Ah Vista... Il m'aura fait râler durant ce week-end (j'ai eu l'ordi samedi).

Pour commencer je n'ai pas réussi à installer Firefox 3 dessus mais le Firefox 2.4 quelque chose fonctionne très bien dessus, alléluia, je devenais folle avec le dernier IE. Divers trucs ne fonctionnent pas sur le portable tels des jeux mais je trouverais la raison, la machine ne me vaincra pas!! lol

Pour continuer avec la frustration informatique de cette fin de semaine, j'ai tenté de graver un CD d'Ubuntu mais il n'y avait pas assez de place sur le CD, il a planté à 99% après 4 heures de téléchargement, c'est trop injuste mais là aussi j'aurais mon CD d'Ubuntu d'une manière ou d'une autre!!

Allez une petite conclusion positive : j'ai le grand bonheur de pouvoir aller sur Internet de n'importe quel endroit de la maison et quand j'aurais le wifi mon bonheur sera complet! Et oui que voulez-vous, un premier portable cela me met dans tous mes états et autre point positif, je pourrais publier plus souvent des billets. ;)

22 juin 2008

O Canada! Épilogue

Ça y est j'ai sauté le pas, ou plutôt j'ai prêté serment de fidélité " à Sa Majesté la Reine Elizabeth Deux, Reine du Canada, à ses héritiers et successeurs. " Et le tout fut en anglais comme je le craignais...

Je n'ai eu aucune réponse à la télécopie que je mentionne dans le billet précédent et je n'ai quasiment eu sur place aucun service en français. Je n'ai toujours pas d'ailleurs rédiger la lettre de plaintes que je compte bien envoyer à divers organismes et services. Cela ne servira sans doute pas grand chose mais si je ne me plains pas, la situation va perdurer et tout le monde continuera de trouver cela normal.

Mais revenons à ce fameux vendredi 13. Comme pour l'examen, l'attente fut très longue car l'identité de chacun fut vérifiée. L'agent d'accueil se trouvait être la personne bilingue qui m'a aidé lors de l'examen et je n'ai donc pas manqué de lui demander si la cérémonie serait bilingue. Ce qu'il m'a bien sûr confirmé. En guise de bilinguisme nous avons eu droit à deux phrases en français prononcés par le clerc (je ne suis pas certaine du titre de cette personne) qui assistait le juge. Le juge a son tour a prononcé deux phrases en français et ce fut tout...

Les explications une fois données et les discours d'accueil prononcés, les participants à la cérémonie furent invités à se lever pour prononcer le serment de citoyenneté dans les deux langues. Cela consiste à répéter les bouts de phrases prononcés par le juge. L'anglais fut très facile pour tout le monde, le français ne le fut que pour moi. Ce qui ne manqua pas de faire tourner quelques têtes autour de moi... Une fois le serment prononcé, chacun est appelé par son nom pour aller recevoir des mains du juge les documents : une lettre (en anglais) du Premier Ministre du Canada, un certificat souvenir (bilingue), et surtout la certificat de citoyenneté canadienne, preuve de ma nouvelle citoyenneté. Je n'ai bien sûr pas manqué de remercier la juge en français alors qu'elle me parlait en anglais.

Une fois que tout le monde ait reçu ses documents, ait signé les formulaires et ait retrouvé sa place, ce fut le moment de chanter l'hymne national. L'hymne ne fut chanté qu'en anglais mais j'ai bien sûr choisi de le chanter en français, ce qui fit encore tourner quelques têtes.

Ce vendredi 13 juin où je suis devenue Canadienne, soixante treize autres personnes le devinrent en même temps que moi et je reste toujours fascinée par la diversité des pays d'origines des nouveaux Canadiens : Inde, Malaisie, Écosse, Pakistan, Russie, Émirats Arabes Unis, etc.

Lors des cérémonies de citoyenneté, en plus de nous faire souhaiter la bienvenue dans la famille canadienne, nous sont remerciés d'avoir fait le choix de devenir Canadien et ces remerciements sont touchants car ils sont prononcés avec humilité et reconnaissance. C'est difficile d'exprimer ce sentiment et lorsque je pense à la chance que j'ai d'être née dans un pays riche et prospère, je ne peux que tenter d'imaginer ce que cela représente pour tant d'autres immigrants qui ont fui leur pays et qui ont choisi de venir s'installer au Canada pour enfin y trouver la paix et la sécurité.

Je conclus ce billet avec un extrait de la lettre du Premier Ministre du Canada, monsieur Stephen Harper :

" You are following in the footsteps of millions of people just like yourself. Throughout our history, immigrants from every corner of the world have chosen Canada to start a new life. They come for many reasons, including opportunity, sanctuary, equality, freedom, love, prosperity or adventure.[...]

Congratulations and thank-you again for choosing Canada. You have embarked on a new life for you and your family. Now you are a part of our Canadian family. Welcome. "

05 juin 2008

O Canada! Deuxième prise.

Bon finalement ce sont des rapides!!! Ils m'avaient parlé de trois mois avant de recevoir une lettre, et la fameuse lettre, je l'ai reçue aujourd'hui! La cérémonie pour prêter le serment de citoyenneté se tiendra le 13 juin à 8h30, dans une petite semaine!

Et évidemment, je suis en train de voir comment faire pour prêter serment en français car à part la lettre, les autres documents sont en anglais, dont la copie du serment... (l'autre document est une autorisation de se faire filmer, photographier, etc. le cas échéant).

Comme il hors de question que je prête serment en anglais, je saute sur mon téléphone pour joindre Citoyenneté et Immigration Canada (le ministère fédéral). Le résultat de ma ténacité téléphonique (20 minutes de patience au téléphone à attendre le gentil fonctionnaire qui se démène pour moi) : je vais devoir envoyer demain une télécopie au bureau de Mississauga où je vais prêter serment.

Je dois leur préciser que je veux une cérémonie en français. Normalement ils doivent être capable de me fournir ce service les juges étant (théoriquement) bilingues. Je vais devoir aussi leur re-préciser cela lors de mon arrivée. S'ils ne sont pas capables de le faire, je préciserais que je n'ai aucun problème à repousser la date, jusqu'à la tenue d'une cérémonie en français, possibilité qu'ils doivent théoriquement m'offrir s'ils sont incapables de me servir en français vendredi prochain.

Heureusement que je ne suis pas superstitieuse et que je n'ai rien contre les vendredi 13!

 
Template by suckmylolly.com